pompe-huile-12-11--1-

Aussi nommée Gibassier, en pays d'Aix et dans le Luberon.

A ne pas confondre avec les versions salées au gratelon, aux olives ou autres. En effet, la pompe à l'huile d'olive traditionnelle est une fougasse sucrée, nature ou parfumée à la fleur d'oranger.

La pompe à l'huile est incournable des tables de Noël et fait partie des 13 desserts traditionnels du repas calendal provençal.  

Ingrédients : 150 grs de farine type 45 (à pâtisserie) + 150 grs de farine normale type 55 ; 20 grs de levure de boulanger ; 40 grs de sucre roux en poudre ; 80 grs d'huile d'olive (ou d'une huile neutre mais votre pompe sera moins parfumée) ; de l'eau de fleur d'oranger (traditionnelle mais facultative) ; une pincée de sel.  

 

Préparation : 1°) Tamisez les farines ensemble,

2°) Mélangez la levure et la fleur d'oranger et ajoutez-les aux farines,

3°) Ajoutez la pincée de sel et versez doucement 15/20cls d'eau, afin d'obtenir une pâte un peu molle que vous pétrirez (à la main ou au robot),

4°) Quand la pâte ne colle plus, versez l'huile d'olive en filet, sans cesser de pétrir, 

5°) Laissez gonfler la pâte environ 1h ; elle doit doubler de volume,

6°) Pétrissez à nouveau avant de façonner la pompe que vous étalerez sur une épaisseur uniforme d'environ 1cm, 

7°) La poser sur la plaque du four huilée et farinée pour éviter qu'elle attache, 

8°) Faites des incisions dans la pâte et badigeonnez-la avec un jaune d'oeuf battu pour lui donner une couleur dorée, 

9°) La laisser reposer encore 1/2h avant d'enfourner à 200° environ, durant 10 min, dans un four chaud. 

Dès que la pompe est bien dorée, c'est prêt !

 

Selon la tradition provençale, la pompe à l'huile ne doit être tranchée au couteau, mais être rompue à la main, si l'on ne veut pas se voir ruiné dans l'année (voir la page sur les 13 desserts)